Miscellanées de Monsieur H

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Quelques mots, quelques phrases, comme ça.

1. Figurez-vous que lorsqu’on tape bibliophile ou bibliophilie dans google, le blog arrive en troisième position. Pas mal.

2. Les temps sont durs pour les libraires, je vous le disais. Regardez cette image prise sur le vif par l’un de nos vaillants envoyés spéciaux…
En fait, c’est Bertrand qui vous met au défi d’identifier le film français de ces 30 dernières années dont l’image et tirée, et plus difficile, d’identifier la librairie en question. On n’est pas à la noce, n’est ce pas?

3. Frédéric, plus connu sous le pseudonyme d’Artciboldo sur ebay, aimerait profiter de vos lumières sur le sujet suivant : il cherche, le croiriez-vous, à identifier les armes qui étaient présentes sur ces plats. Je n’y pas parvenu, et vous?
C’est une reliure à la Du Seuil, sur une seconde édition de Pietro Vettori, Variarum lectionum libri XXV , lyon Ionnem Temporalem 1554 avec une belle auto-description au titre : « quae corrupta, mutila et praepostere sita admiserat prima editio, haec secunda sedulo castigavit suoque loco restituit, cum indice plenissimo »
L’effacement permet malgré tout de deviner les armes en négatif, qui ne sont que le chiffre du dos, surmonté d’une couronne et au dessus d’une fleur de lys.

4. Hélène, lectrice du blog recherche les oeuvres complètes de cet auteur (ou au moins ses romans comme la Dame Monsereau, la Comtesse de Charny, etc), auriez-vous une idée?
H

16 Commentaires

  1. Frédéric,
    Je ne connais pas le (ou la) propriétaire de ce chiffre, mais j’ai une reliure semblable sur les oeuvres de Catulle, Tibulle et Properce, « apud Aegidium Radaeum », Anvers, 1582. ILe chiffre est plus lisible et j’en fais suivre un cliché à Hugues, si il veut le mettre en ligne pour faciliter l’identification.

    Cordialement
    Philippem

  2. Alors là !! Décidément trop forte Bergamote ! Comment as-tu trouvé si vite ?

    Amitiés, Bertrand (le libraire désoeuvré qui avait proposé cette énigme vraiment trop facile en fait…)

  3. ça t’apprendra à répondre trop vite à MON énigme *clin d’oeil*
    Mais non, ton énigme n’était pas trop facile : c’est moi qui suis très forte :o]
    En fait, j’ai vu ce film pour la première fois il y a quelques semaines, et la fin m’a un peu… traumatisée…
    Une petite enquête m’a permis d’apprendre que la majorité des scènes avait été tournée à St Etienne, alors un petit tour sur livre-rare-book pour dénicher un libraire d’ancien et moderne, et le tour était joué. Voilàààà 🙂

    Hugues, Ô Boss, je n’ai pas compris la question 4 : quelle est la question ?

  4. Bonjour,
    J’ai une autre question : quel est le statut des livres venant de bibliothèques publiques et dont on présumé qu’ils y ont été volés ?

    J’ai récemment acheté un très beau traité de médecine dont les ex-libris avaient été grossièrement effacés. En analysant leurs bords, toujours visibles, et en découvrant le nom du graveur, j’ai pu remonter au propriétaire, qui n’est autre que Charles Van Hulthem, dont l’immense bibliothèque a été rachetée en totalité par l’état belge en 1832. Le livre comporte en outre un ancien cachet de l' »Académie royale de médecine de Belgique ». Est-ce que je risque qu’ils le réclament s’il devait passer en vente aux enchères en France, par exemple ? Et pourraient-il le réclamer (je suppose que le livre a été volé il y a des dizaines d’années) ?

    Idem avec d’autres livres que je possède et qui viennent de l’ambassade de France en Grande-Bretagne, etc.

  5. Concernant la photographie de la librairie ancienne tirée du film « noce blanche », j’avais demandé par mail à la librairie Le Bouquiniste à St-Etienne, tenue actuellement par M. Curmer-Fantin, s’il s’agissait bien de leur devanture. Voici l’aimable réponse que je viens de recevoir en retour :

    « Bonjour.
    Merci de votre message, et pardon pour le retard dans la réponse.
    Il s’agit bien de notre librairie, Le Bouquiniste, 34 rue Michelet à Saint-Etienne, qui a servi pour le toutnage du film « Noce Blanche ».
    Cordialement. »

    Et un grand merci à ce libraire pour son aimable participation.

    Ah quelques fois (souvent), que j’aime ce métier (cette passion) !

    Amitiés, Bertrand (libraire jusqu’au 24 juillet – en repos ensuite jusqu’au 20 août…)

  6. C’est le libraire qui sera en repose (et encore… va pas falloir trop l’énerver avec une belle brocante ou un salon du livre ancien au pays des anchois…), le lecteur lui restera vaillant… sans doute quelques catalogues de belle bibliothèque bien décrit (j’ai justement le catalogue de la bibliothèque de Victorien Sardou au château de Marly à étudier…)

    Bon WE,

    Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.