L’affaire Vrain Lucas: une grande escroquerie autour des lettres autographes au XIXe – Partie II

Amis Bibliophiles bonjour,

Après le procès de 1870, les 27 320 faux autographes vendus à Chasles par Vrain-Lucas sont détruits à l’exception d’un petit nombre d’entre eux, qui sont offerts par Bordier et Mabille « avec la permission de l’autorité judiciaire » au département des manuscrits de la BnF et réunis en un volume de 180 folios conservé sous la cote N(ouvelles) A(cquisitions) F(rançaises) 709. Vous pouvez le retrouver ici: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525049362

Ce recueil est passionnant, et sa lecture ne peut nous empêcher de penser que l’on est là face à une véritable oeuvre: plus de 27 000 lettres et autographes au total, même s’il subsiste plus que 180, qui ont effectivement un air de famille.

Le lecteur est face à un ensemble fantastique, au sens propre du terme, et plus les lettres sont invraisemblables, incroyables, plus on est saisit par une forme de vertige face au travail titanesque accompli par Vrain Lucas.

 

On connait bien sûr les lettres entre Pascal et Newton qui causeront la perte de Vrain Lucas et l’humiliation de Chasles, mais l’on reste sans voix face à l’imagination du faussaire: sauf-conduit accordé par Vercingétorix à Pompée (« J’octroye le retour du jeune Trogues Pompens auprès de Jules César son maître et ordonne à tous qui ces lettres verront le laissez-passer librement et l’aider au besoin. »), lettres d’Alexandre le Grand à Aristote, de Lazare à saint Pierre, de Marie-Madeleine, de Cléopâtre à Jules César, de Jeanne d’Arc… mais aussi lettres d’autres ayant pour auteurs supposés Judas Iscariote, Ponce Pilate, Jeanne d’Arc, Rabelais, Charles Quint, Shakespeare, Galilée, Montesquieu, Cicéron et Dante Alighieri — toutes écrites dans un ancien français de fantaisie.

Lettre de Charlemagne

Finalement, plus c’est gros, plus cela passe et on peut se demander quelles furent ces années pour Vrain Lucas, face à ce travail titanesque, qui lui prenait d’ailleurs une grande partie de ces nuits, soumis à la pression de Chasles.

Lettre de Cléopâtre à Marc-Antoine
Lettre de Jeanne d’Arc aux parisiens

En prison, Vrain Lucas rédigera d’ailleurs un mémoire de quatre feuillets sur les raisons qui l’ont conduit à produire les lettres: « Galilée, Pascal, Newton, mémoires, motifs qui m’ont fait agir ». On y découvre amusé que Vrain Lucas se dit entraîné et presque victime de la pression exercée par Chasles et ses commandes de nouveaux documents. La relation entre les deux hommes restera toujours étonnante, puisque l’on sait que Chasles a visité Vrain Lucas en prison après sa condamnation, lui apportant des douceurs pour l’aider à supporter la dureté de son incarcération.

Lettre de Christophe Colomb à Rabelais

Dans l’excellente émission consacrée par France Culture au sujet, l’un des intervenants souligne un élément que je trouve assez réjouissant… Et si l’affaire n’avait pas éclaté, et si un siècle plus tard la famille de Chasles avait mis ces lettres en vente, qu’aurions nous su de Vrain Lucas, escroc il est vrai, mais aussi auteur d’un certain pied de nez à l’establishment.

Chose amusante, une lettre de Vrain Lucas, a été mise aux enchères à Toulouse en avril 2017. Elle était décrite ainsi:

VRAIN-LUCAS (Denis). 1816-1881.

… Lettre autographe signée « Galileo Galilei, à Mademoiselle de Gournay », Femme de lettres et amie de Montaigne. 2 pp. sur 1 f. 15 x 20 cm. Lettre à l’allure faussement érudite, où Galilée vante les mérites d’un traducteur italien : « Mademoiselle, en réponse à ma lettre du 3 juillet dernier, que je vous adressay en vous envoyant un exemplaire du grand livre de l’Enéide de Virgile, traduit en latin par Jean André dell Anguillara, et par laquelle je vous disois que la langue italienne devoit beaucoup de ses beautés à ce traducteur, qui avoit en mesme temps traduit les Métamorphoses d’Ovide en stance de 8 vers, le mesme qu’il la fait pour le premier livre de l’Enéide /…/.?Le traducteur dites-vous a employé une stance de huit vers pour rendre ce seul vers d’Ovide dans la description du chaos quaque fuit tellus illic et pontus aër. Et vous ajoustez que Du Bartas dans sa Semaine n’en a employé que quatre /…/.?J’admets Mademoiselle votre observation /…/.?Je suis Mademoiselle votre très humble, très dévoué et très affectionné Galileo Galilei ». 2 pp. sur 1 f. 15 x 20 cm. à l’encre jaunâtre, sur un papier vergé artificiellement vieilli, 2 anciennes traces de pli, 2 trous de vers, un petit manque en marge et une large tache de rousseur au centre.?Déchirure postérieure sur 10 cm, sans manque, en partie restaurée.

La signature Galileo Galilei est identique aux 4 lettres du Fonds déposé par le Ministère Public à la BnF, dont deux adressées à Mlle de Gournay , dans l’une il est question de Petrarque et de la Rose mystique du Dante, dans l’autre, de Guido Cavalcanti et de Shakespeare.

Les autographes de Vrain-Lucas dans les collections privées sont très rares. En effet, une partie des pièces de la « collection Chasles » a été déposée par le Ministère de la Justice à la Bibliothèque Nationale.Les autres ont en principe été détruites.

Elle était estimée à 1500-2000 euros. Je n’ai hélas pas le montant de l’adjudication.

H

Sources:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525049362

https://www.franceculture.fr/emissions/une-histoire-particuliere-un-recit-documentaire-en-deux-parties/laffaire-vrain-lucas

Wikipedia

 

 

 

3 Commentaires

  1. ça fait peur de voir ce qu’on peut admettre comme authentique… et aujourd’hui, quels sont les faux qui semblent plausibles à de riches (mais naïfs) bibliophiles, et qui seront risibles dans 50 ans ? – les fausses armes ? certaines reliures « du temps » ?

  2. Tout ça doit faire plaisir à ceux qui ont gardé un mauvais souvenir des maths!! Un mathématicien peu rigoureux en dehors de son domaine….Il parait aussi (toujours à l’attention de ceux qui se seront réjouis), qu’un jour que Chasles rentrait chez lui, il trouva sa femme avec Victor Hugo. Les relations de Madame Chasles n’étaient pas les mêmes que celle de Chasles….). J’ai chez moi un exemplaire des prophéties de Nostradamus avec l’ex-libris de Chasles, justement.Et en plus ,c’est vrai! Je ne sais pas s’il y croyait.

  3. Aie, je ne savais pas que mon nom allait apparaître sur le précédent commentaires. Pas grave! Puisque je suis découvert, je précise que j’aime beaucoup les maths -y compris ce qu’on appelle la relation de Chasles- mais que je ne suis pas pour le prosélytisme (d’où la moquerie sur Chasles).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.